Télécharger cette page en PDF

Du changement à la direction de la CRR.

En ligne depuis le 29.04.2022
Partagez sur

La Clinique romande de réadaptation (CRR) va vivre d’importantes mutations au niveau de sa direction dans les prochains mois.

Tout d’abord, Jean-Raphaël Kurmann, premier directeur à ce jour, quittera ses fonctions fin avril. Dès le 1er mai, c’est Isabelle Gessler, actuelle cheffe des ressources humaines et directrice adjointe, qui prendra la direction ad intérim. En parallèle à ces changements, la Suva a lancé un projet de nouvelle gouvernance pour ses deux cliniques de Sion et Bellikon (AG).

25 ans à la tête de la CRR

Engagé en 1997, environ deux ans et demi avant l’ouverture de la CRR, Jean-Raphaël Kurmann a été son premier directeur à ce jour. Au moment de sa nomination, le chantier de la Clinique avait à peine commencé et tout était à faire pour préparer son ouverture en septembre 1999. Sous sa direction la CRR est rapidement devenue un leader dans le domaine de la réadaptation en Suisse romande et s’est développée continuellement. Nous pouvons notamment mettre en évidence que durant ces 25 années, le nombre de collaborateurs est passé de 150 à plus de 400, le budget d’exploitation annuel a augmenté de 24 à 60 millions de francs et que plusieurs extensions ont été nécessaires, principalement la construction des ateliers de réadaptation professionnelle en 2003 et d’un nouveau bâtiment de 40 lits en 2015.

Après 32 ans de direction hospitalière dont 25 à la tête de la CRR, Jean-Raphaël Kurmann quittera l’institution à la fin avril 2022 : « J’ai décidé de prendre un virage dans une direction que je ne connais pas encore, de laisser la place à d’autres forces et de me consacrer à d’autres missions. J’ai eu l’honneur et le plaisir de diriger cette belle institution durant toutes ces années. Ce fut une aventure passionnante et intense, et je suis fier d’avoir accompli ce mandat qui m’a été confié et d’avoir réalisé quelque chose de grand et d’indéfectible. L’expérience, tant humaine que professionnelle a été inoubliable. J’ai eu la chance de côtoyer des personnes formidables et totalement investies au service de la CRR, qui ont à coeur le bien de nos patients. Je pars confiant pour l’avenir de la CRR. Notre établissement a très bien fonctionné pendant plus de 20 ans et va continuer à répondre aux besoins croissants de prestations en réadaptation du domaine de la santé. »

M. Daniel Roscher, président du Conseil d’administration des cliniques de Sion et de Bellikon : « Au nom de la Suva et du Conseil d’administration, je remercie Jean-Raphaël Kurmann pour son engagement sans faille, son grand professionnalisme et sa bienveillance de tous les instants, durant ces 25 ans au service de la Clinique romande de réadaptation. Il était un directeur fédérateur et bâtisseur. Sous sa direction, la CRR a acquis sa position de leader romand en réadaptation et elle dispose maintenant de tous les atouts pour aborder l’avenir. Je remercie également Isabelle Gessler d’avoir accepté d’assumer l’intérim à la direction et je lui souhaite plein succès dans ses nouvelles responsabilités. »

Une direction ad intérim jusqu’en décembre

Dès le 1er mai, c’est donc Isabelle Gessler, cheffe des ressources humaines depuis 1999 et directrice adjointe, qui prendra la direction ad intérim jusqu’au 31 décembre 2022. La direction médicale ne change pas et reste sous la responsabilité du Dr Gilles Rivier, directeur médical depuis 2010. Durant les prochains mois, la redéfinition de la gouvernance des cliniques de la Suva sera finalisée. En effet, la Suva, propriétaire de la CRR à Sion (VS) et d’une autre clinique de réadaptation à Bellikon (AG), a lancé une réorganisation de la gouvernance de ses cliniques. Elle souhaite ainsi renforcer davantage son positionnement sur le marché de la réadaptation. Ce développement consiste avant tout à améliorer l’exploitation des synergies des deux cliniques, à promouvoir l’harmonisation des structures et à mettre en place une conduite stratégique globale.

Un CEO pour les deux cliniques de la Suva

Une première étape dans cette évolution de la gouvernance des cliniques sera la prise de fonction le 1er juillet prochain de Gianni Roberto Rossi en tant que CEO commun pour les deux cliniques. Actuel CEO de la clinique Suva de Bellikon, il connait ainsi parfaitement les enjeux des cliniques du premier assureur accident de Suisse. Ses rôles principaux seront la représentation des cliniques au niveau national, le développement de l’orientation stratégique des cliniques décidée par le conseil d’administration et le respect de l’exigence légale d’autonomie financière des cliniques vis-à-vis de la Suva. Les deux sites de Sion et Bellikon demeureront toutefois indépendants et seront dirigés chacun par une direction locale avec un haut niveau d’autonomie opérationnelle, directions locales qui seront composées, en plus des représentants administratifs et médicaux, d’une représentation des soins.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Plus d'infos sur les cookies ok