Télécharger cette page en PDF

Paraplégie : mortalité et suivi spécialisé

En ligne depuis le 23.07.2020
Partagez sur

Les personnes lésées médullaires qui interrompent leur suivi spécialisé voient leur espérance de vie diminuer.

Le Centre d’étude SwiSCI (Recherche suisse pour paraplégiques) auquel la Clinique romande de réadaptation (CRR) participe activement a publié récemment une étude qui démontre que l’interruption d’un suivi spécialisé a un incidence importante sur le taux de mortalité des personnes lésées médullaires. 

Un taux de mortalité presque 4 fois plus important 

L’étude a analysé de manière rétrospective les données récoltées dans le cadre de la plateforme épidémiologique SwiSCI les quatre centres suisses pour paraplégiques. Le statut vital (VS) a été obtenu soit directement par consultation des dossiers médicaux ou alors en contactant les municipalités du dernier lieu de résidence connu, dans un effort de traçage secondaire conséquent. Une modélisation statistique raffinée a permis d’identifier les facteurs de risque conduisant à une interruption du suivi spécialisé, ainsi que les risques de mortalité qui en découlent. Sur les 1924 dossiers analysés, 1608 ont pu être tracés, le statut vital de 704 sujets a pu être identifié par le dossier médical, et celui de 804 des 904 restant (presque 90%) par la municipalité concernée. Soulignons deux conclusions que l’étude semble permettre de tirer : 

 1. Le risque de mortalité suite à une lésion médullaire traumatique (TSCI) est presque 4 fois plus important chez les personnes ayant cessé tout suivi spécialisé. 

 2. Un des facteurs de risque majeurs conduisant à une interruption du suivi spécialisé concernant les patients souffrant d’une lésion médullaire non-traumatique (NTSCI) est une distance entre le lieu de domicile et le centre spécialisé le plus proche de plus de 30 minutes (risque augmenté de 1,5 fois). 

 Ces deux affirmations majeures soulignent l’importance du suivi spécialisé offert par les Centres pour paraplégiques (la CRR est le seul centre de Suisse romande dédié à cette pathologie) ainsi que le rôle primordial d’un suivi local, le plus proche possible du lieu du domicile, afin d’éviter au maximum les interruptions du suivi spécialisé, avec les conséquences que cela comporte sur la mortalité. Le choix du suivi médical est libre, mais si cette réalité met en péril leur état de santé, des efforts doivent être entrepris pour l’éviter. Il s’agira maintenant d’affiner cette découverte pour pouvoir mieux comprendre les mécanismes conduisant à une interruption du suivi spécialisé et les anticiper. 

Lien vers la publication complète (uniquement en anglais) : https://bmjopen.bmj.com/content/10/7/e035752.long

SwiSCI c’est quoi ? 

SwiSCI : Swiss Spinal Cord Injury Cohort Study est l'étude de cohorte suisse sur les lésions de la moelle épinière. Il s’agit de la plus grande étude approfondie auprès les personnes avec une lésion médullaire en Suisse. SwiSCI coopère avec les quatre centres suisses des paraplégiques (Centre suisse des paraplégiques à Nottwil, REHAB à Bâle, Clinique universitaire Balgrist à Zurich et la CRR de Sion), différentes institutions suisses et les prestataires de services relatifs aux lésions de la moelle épinière. Grâce à une étroite collaboration entre experts et scientifiques internationaux, la SwiSCI est devenue l'une des principales études européennes portant sur les lésions de la moelle épinière. Plus d’infos sous https://www.swisci.ch/fr/voila-swisci/l-etude 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok